le blog

un espace pour tisser l'invisible

un espace pour nourrir la magie sur Terre

Ma langue maternelle

J'ai appris le français, l'allemand et l'anglais avec beaucoup d'effort (l'orthographe, la grammaire, la conjugaison, les intonations et l'accent....qu'est-ce que ça demande comme énergie!)

puis au fil de mon parcours scolaire et de vie j'ai appris les maths, la chimie, l'électricité, la programmation, la microbiologie, la physique, les réglementations, l'anatomie, la physiologie, la nutrition...


J'ai ingurgité tant et tant de savoir.

Comme une funambule j'essayais de contenir toute cette matière, le temps de la restituer lors du contrôle des acquis pour pouvoir passer à l'étape suivante. Comme une funambule je ne touchais pas la terre.


Et un jour, mon cerveau, à vrai dire, l'ensemble de mes structures, a implosé, il y a eu comme un gros black out. Et c'est cette plongée dans le noir qui a permis à Graines de terriens de voir le jour.


C'est grâce à ce black out que je me suis posée les questions:

Quelle est ma langue maternelle?

Qu'est-ce qui me vivifie?

Qu'est-ce qui est inné pour moi?


Et alors j'ai découvert que ma langue maternelle c'était la connexion avec la Nature.


Une oeuvre de Catalina Leon Perez

artiste basée à Santiago

qui publie ses œuvres sur la page facebook Ponlecolorleon



Ma lignée maternelle (du moins ma maman et ma grand-maman Odile) parle/parlait le langage des fleurs avant de parler le français.


Et je me rends compte qu'à mon contact mon fils s'imprègne de cette langue.



Et toi,

quelle est ta langue maternelle?

Quelle est ta relation à la nature?



Au plaisir de semer des graines de compréhension dans ton intériorité,

et libre à toi de les arroser si elles font écho en toi,

car après tout, tu es la jardinière de tes terres.



Je te souhaite d'être présente à ton présent



Carole