le blog

un espace pour tisser l'invisible

un espace pour nourrir la magie sur Terre

Une nouvelle ère s'ouvre pour Graines de terriens




Depuis son premier inspire au printemps 2016 graines de terriens a évolué, gagné en maturité. Il se pourrait bien que 2021 marque le début du passage à l'âge adulte, où les graines semées dans l'enfance, puis les bourgeons qui ont éclot dans la phase adolescente donnent des fleurs puis les fruits savoureux de la maturité.


Si je jette un regard en arrière, que de chemin parcouru! Que de perles disparates ajoutées sur le fil de mes apprentissages depuis 2012 où je nourrissais un rêve qui allait finalement prendre la forme de Graines de terriens au printemps 2016 .


Durant ses 3 premières années, graines de terriens s'est déployé autour de la nutrition holistique, avec un focus sur la physiologie humaine et la connaissance des aliments, avec comme voies d'expression l'accompagnement individuel, les ateliers d'éveil alimentaire intimistes et les conférences. Ce fût une période intensément riche de rencontres, d'apprentissages, de défis.


Puis 2 années de jachère auront été nécessaire suite à ma naissance en tant que mère. La matressence (un terme pour designer l'adolescence de la maternité), un sacré voyage initiatique! 18 mois pendant lesquels je suis partie en mère/mer pour ensuite revenir vers mes terres riche d'une compréhension plus élargie, d'un regard différent sur l'humanité et le sens de la vie sur Terre.


J'ai ressenti, compris, expérimenté et je suis en phase d'intégration de l'interdépendance qu'il y a entre la sphère digestive, la sphère gynécologique et le système nerveux. Et par dessus tout l'interdépendance des différentes dimensions qui nous animent: corporelle, émotionnelle, spirituelle,...


Dès lors, la nutrition devient un outils parmi d'autres, un outils au service de bien plus grand que lui.


Le nom reste le même , l'essence reste la même, les propositions sont justes devenues plus authentiques et affirmées, car après tout, je n'ai que cette vie pour exprimer ma nuance, alors autant y aller joyeusement et expérimenter.



Le 21 décembre 2020, jour du solstice d'hiver, j'ai franchi le seuil du nouveau cycle qui se présentait à moi.

J'ai laissé derrière moi mon étiquette de nutrithérapeute ainsi que la certification asca, riche de tout ce qu'elle m'a apporté. J'ai laissé derrière moi l'accompagnement nutritionnel individuel, riche de toutes les rencontres et les cheminements parcourus. Et j'ai confié mes graines d'intentions à la terre. Sereine et confiante je laisse l'hiver œuvrer à sa manière et à son rythme, et me réjouis de découvrir avec toi les graines de possibles qui auront germé au printemps.


Illustration de la déesse Birgid trouvée sur risibank


Nous voilà arrivé à la fin janvier 2021, nous sommes à mi-parcours entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps, et je sens qu'il se passe quelque choses avec mes graines d'intentions.


Baignée des rayons vert clair et orange pâle de la première pleine lune de cette année 2021, accompagnée de la grâce de la déesse Birgid et de la promesse du retour de la lumière, je me sens poussée à réactiver le blog de Graines de terriens.


J'ai à cœur de nourrir ce moyen de transmission avec les réflexions, les questionnements et les réponses qui m'animent en tant que femme cyclique, gardienne de mon foyer et terrienne.



Au plaisir de semer des graines de compréhension dans ton intériorité,

et libre à toi de les arroser si elles font écho en toi,

car après tout, tu es la jardinière de tes terres.



Je te souhaite d'être présente à ton présent



Carole