le blog

un espace pour tisser l'invisible

un espace pour nourrir la magie sur Terre

Sambucus nigra & Elda Mor


Coucou,

aujourd'hui j'ai à cœur de te parler d'un arbre qui m'a fait l'honneur d'arriver à l'improviste sur mes terres.


Un arbre d'antan, un arbre qui me rappelle le mayen de ma grand-maman Odile où il veillait sur le bûcher.


As-tu reconnu de quel arbre je parle?


Avant que mon fils naisse, j'avais pour projet de conserver notre placenta, cet organe qui nous a relié pendant 9 mois et qui a permis une joyeuse cohabitation sur notre territoire commun, cet organe qui correspondrait au premier chakra de mon fils. J'aurais eu à cœur de remercier cet organe éphémère en l'offrant à la terre et en y plantant un arbre.


ça c'était dans mon imaginaire, dans la réalité ça s'est passé autrement.

Ce que je considérai comme une offrande à rendre à la Terre, les protocoles le mentionnaient comme un bio-hazard, un déchet à incinérer. Finalement, notre bien commun aura été nourrir la Terre par un autre chemin.



Du coup, l'arbre de naissance de mon fils est finalement venu s'implanter en toute autonomie dans une bordure de dalle contre notre maison, sous la fenêtre de la chambre de notre fils,


et il s'agit d'un sureau blanc, qui porte le nom latin de sambucus nigra


et avec lequel je suis en train de réaliser du sirop :-)




Tu peux voir des fleurs blanches et des fleurs roses,

les fleurs blanches viennent du sureau traditionnel au feuillage vert

les fleurs roses viennent d'un sureau black beauty au feuillage pourpre

un sureau que j'ai planté l'automne passé en hommage au départ de Pixie, la féline qui m'a accompagné 8 ans et qui a tiré sa révérence à la nouvelle lune d'octobre 2020, au moment où je terminais RELIANCE.


je pourrais te partager différentes symboliques au sujet du sureau, d'ailleurs c'est une plante ô combien d'actualité! je vais commencer par te transmettre une histoire qui m'a fait sourire lorsque j'ai pris conscience que mon fils avait été choisi par un sureau, une histoire issue du livre "Le trèfle de vie" de Susun S. Weed, une femme sage qui perpétue l'approche Wise Women depuis les Etats-Unis. En français nous pourrions traduire ce terme par la tradition féminine, le savoir faire par les plantes tel qu'il a été transmis traditionnellement de mère en fille , avec la notion de nourrir ce qu'il y a d'unique en nous, de nous center autour de notre être de femme, de l'amour de soi et du respect de la terre. Sur nos terres et de manière plus vaste à l'échelle de l'Europe, cette tradition a été décimée lorsque les femmes sages sont devenues des sorcières, mais ça c'est une une autre histoire, un autre article à mettre en mots :-)


En ce qui concerne le sureau, l'approche Wise Women parle de Elda Mor, la Dame du sureau, qui est une femme fort sage qui a pris la forme d'un arbre de manière à soigner ses enfants. Il est dit de nouer un lien d'amitié avec elle, de lui rendre visite de temps en temps, et lorsque le sureau est en fleurs, de sortir au clair de lune et de lui dire que vous désirez soigner avec sa magie et sa connaissance. Elda More vous répondra et vous accordera la permission de prendre ses douces fleures. Remerciez-là et faites vos potions en capturant dans le flacon des rayons de lune, des rêves de sureau et l'ancienne sagesse des femmes.



De tout cœur, je te souhaite de te relier à la magie du sureau :-)



Au plaisir de semer des graines de compréhension dans ton intériorité,

et libre à toi de les arroser si elles font écho en toi,

car après tout, tu es la jardinière de tes terres.



Je te souhaite d'être présente à ton présent



Carole


mercredi 16 juin 2021

j9 de mes lunes