le blog

un espace pour tisser l'invisible

un espace pour nourrir la magie sur Terre

Sambucus nigra & Elda Mor


Coucou,

aujourd'hui j'ai à cœur de te parler d'un arbre qui m'a fait l'honneur d'arriver à l'improviste sur mes terres.


Un arbre d'antan, un arbre qui me rappelle le mayen de ma grand-maman Odile où il veillait sur le bûcher.


As-tu reconnu de quel arbre je parle?


Avant que mon fils naisse, j'avais pour projet de conserver notre placenta, cet organe qui nous a relié pendant 9 mois et qui a permis une joyeuse cohabitation sur notre territoire commun, cet organe qui correspondrait au premier chakra de mon fils. J'aurais eu à cœur de remercier cet organe éphémère en l'offrant à la terre et en y plantant un arbre.


ça c'était dans mon imaginaire, dans la réalité ça s'est passé autrement.

Ce que je considérai comme une offrande à rendre à la Terre, les protocoles le mentionnaient comme un bio-hazard, un déchet à incinérer. Finalement, notre bien commun aura été nourrir la Terre par un autre chemin.



Du coup, l'arbre de naissance de mon fils est finalement venu s'implanter en toute autonomie dans une bordure de dalle contre notre maison, sous la fenêtre de la chambre de notre fils,


et il s'agit d'un sureau blanc, qui porte le nom latin de sambucus nigra


et avec lequel je suis en train de réaliser du sirop :-)