le blog

un espace pour tisser l'invisible

un espace pour nourrir la magie sur Terre

Apprécier le chemin

Le soir, lorsque la journée se referme derrière toi,

t'arrive-t'il d'apprécier le chemin que tu as parcouru?


Personnellement, ce temps d'appréciation que je m'offre avant de me laisser aller dans le sommeil est devenu un moment précieux pour moi.


J'ai remarqué que quand je cherche à accomplir des tâches et à réaliser des objectifs les uns après les autres, il m'arrive fort souvent de me perdre en route. Je suis tellement focalisée sur l'accomplissement et le bonheur futur, que j'en oublie de profiter du parcours. J'oublie de m'arrêter et de regarder d'où je viens, la distance parcourue et la beauté des paysages traversés.


En prenant le temps d'apprécier le chemin, je reviens dans l'ici et le maintenant, et je me sens tout simplement reconnaissante de me trouver là ou j'en suis sur mon chemin.


Au fur et à mesure que l'appréciation remplace la mentalisation dans mon quotidien, je me sens de plus en plus sereine sur mon chemin de vie.



J'ai à cœur de te partager ce bout de mon parcours qui a été aussi exigeant que beau.


Lorsque j'ai "repris le travail" 6 mois après la naissance de mon fils, je m'étais accrochée l'image ci-dessous contre le mur de mon espace de travail.

Exploration personnelle |Pastels gras sur une page du livre 5 points pour mon bébé écrit par le Dr Delatte aux éditions Guy Trédaniel | Texte issu du livre LA FEMME OPTIMALE écrit par Miranda Gray


A ce moment de mon parcours, l'incarnation de la maman épanouie et épanouissante me paraissait tellement lointaine. A cette époque, je nourrissais surtout la culpabilité, l'épuisement, l'anxiété. Et pourtant, cette image me montrait un autre possible.


Après l'avoir contemplée plus d'une année, un jour je l'ai décrochée et j'ai commencé à redessiner les contours au pastel et à y écrire un texte inspirant qui m'avait touché lors de la lecture du livre "la femme optimale" de Miranda Gray.


En fin d'année passée, j'ai retiré cette image de mon mur. Car depuis son accrochage j'ai fait du chemin et une autre destination sera affichée en temps opportun.


Cette image revisitée est un clin d’œil qui fait partie de mon processus de mémoire en gynécologie holistique que tu retrouves dans son intégralité ici.



Au fil des saisons des propositions fleuriront pour honorer, célébrer et nourrir l'appréciation de la femme extraordinaire que tu es déjà (pas besoin d'attendre d'être arrivée au bout du chemin).



Au plaisir de semer des graines de compréhension dans ton intériorité,

et libre à toi de les arroser si elles font écho en toi,

car après tout, tu es la jardinière de tes terres.



Je te souhaite d'être présente à ton présent



Carole